Je change de main !

Etre gaucher ou droitier n’est pas une évidence... Lorsque la vie a poussé l’enfant à se «tromper» de main, il faut envisager une relatéralisation.
 
 

«Mon cerveau s’est trompé de main...»


De plus en plus souvent m’arrivent au cabinet des enfants ou des adolescents en grande souffrance psychologique, physique ou scolaire. Lorsque certaines lumières s’allument en moi dès le premier rendez-vous et que le doute concernant l’utilisation de leur main s’installe trop rapidement, je n’hésite pas à faire passer à l’enfant un test clinique de latéralité manuelle. Et souvent, l’évidence s’impose : il faut changer de main !

Le test de latéralité, qu’est ce que c’est ?


Il s’agit d’un test développé par Marguerite Auzias, Maitre de Recherche à l’INSERM, sous la direction de J de Ajuriaguerra. Ce test constitué de 20 items, permet d’étudier les rapports en latéralité manuelle et activité graphique. C’est un instrument très précieux lorsqu’il s’agit d’aider une enfant gaucher ou ambidextre à choisir la main avec laquelle il écrira. Ce test quote des actions innées ou acquises et établit un Quotient de Latéralité.

Comment et en combien de temps ?


Le changement de main, lorsqu’il est évident, se fait en général très rapidement. C’est l’enfant qui décide du moment opportun pour changer de main en classe. Rien n’est imposé. Lorsque l’enfant se sent prêt, rassuré, et qu’il sait qu’il va pouvoir écrire sans douleur et lisiblement ses premiers mots, bien souvent, je n’en suis pas averti immédiatement. C’est ma plus belle surprise que de les voir revenir, fiers d’eux, cahiers en main, pour me montrer le changement !

Il faut généralement prévoir une dizaine de séances pour relatéraliser un enfant de primaire.

Margaux, fausse gauchère, en cours de relatéralisation sur la main droite.

2e séance et déjà une prise qui libère les tensions.

Robin, 9 ans, arrive au cabinet pour vérifier sa latéralité. Il écrit de la main gauche, mais son oeil directeur est à droite, ainsi que son pied directeur. Il n’y a aucun gaucher dans la famille. d’autres indices laissent à penser qu’il est peut être droitier de main.

La majorité des items du test sont cependant effectués de la main gauche.

4 items sur 20 seront effectués très clairement avec la main droite, et 3 items avec les deux mains sans prévalence de l’une sur l’autre.

le choix sera donc fait de poursuivre sur la main gauche, en modifiant la tenue de crayon pour apporter plus de fluidité à son écriture.

Parfois, c’est à un âge plus avancé que la relatéralisation doit s’effectuer. C’est le cas pour Eloi, en 5eme, faux gaucher. Le test d’Auzias met en évidence une nette prévalence de la main droite à 98%. Seul un item (d’apprentissage : les ciseaux) est réalisé de la main gauche.

Un an plus tard, la posture est plus sereine, le geste plus précis. Il ne reste que la vitesse à prendre...

Notez la concentration qu’écrire lui demande, et les crispations dans la main gauche...