Seulement 1 enfant trisomique sur 1000 est gaucher...

Favorisez le travail côte-à-côte pour éviter l’effet miroir qui augmente l’emploi de la main gauche chez l’enfant trisomique, et installe ainsi des troubles de la latéralité.

La latéralité

Chez l’enfant «ordinaire», l’acquisition de la latéralité se fait généralement vers 4 ans.  Chez l’enfant trisomique, cette acquisition se fait vers 8 ans.

L’évolution de la préhension de l’enfant trisomique est semblable à celle des autres enfants jusqu’à l’âge de 3 ans. Puis l’hypotonicité et l’absence de pli palmaire entrainent une destruction de la prise «pince», une imprécision du geste et une réduction de la sensibilité. A terme, on observe une chute de la qualité de la préhension à l’âge ou il découvre le crayon...

enfant trisomique
autre enfant

Faites travailler quotidiennement les doigts de votre enfant dès 2 ans pour lui permettre, un jour, d’écrire...

pas de face-à-face durant les apprentissages !

La prise du crayon

Chez l’enfant trisomique, la main est plus petite et les doigts sont plus courts. Le squelette est relativement différent, constitué de 23 os au lieu de 27 (Erhardt, 1982, in Edwards et coll., 1995). L’ossification est tardive et irrégulière. Le pouce est souvent positionné plus bas, le petit doigt incurvé à l’ intérieur (raccourcissement ou absence de la deuxième phalange). En général, les articulations intrinsèques de la main sont très mobiles.Compte tenude l’absence, de la petite taille ou de la croissance lente de certains os du carpe, on a supposé que cela pouvait modifier les arcs de la main qui sont fondamentaux dans les fonctions de préhension et de stabilité de la paume de la main, conditionnant la liberté des doigts. L ’ hypotonie des muscles intrinsèques de la main peut limiter l’utilisation manuelle, diminution motrice qui en retour affecte le système des arcs de la main.

Le sens conventionnel de la lecture  et de l’écriture (de gauche à droite) apparait vers l’âge de 8 ans chez les enfants trisomiques.

Selon une étude menée en 1995 (Moret B., 1995, trisomie 21 et intégration) les productions écrites d’enfants trisomiques de 10 à 12 ans n’ayant pas suivi de rééducation de leur écriture sont réalisées en majuscules d’imprimerie. Pourtant 66% de ces enfants réalisent des guirlandes de boucles.

La boucle est la base de notre écriture : 75% de nos lettres tournent dans le sens anti-horaire. Il apparait alors nettement que 66% de ces enfants doivent pouvoir écrire en cursive...

Hugo, porteur de trisomie, 14 ans,

septembre 2014 (aucune écriture... page blanche)

Hugo, porteur de trisomie, 15 ans,

septembre 2015

Hugo, porteur de trisomie, 16 ans,

septembre 2016